Collection
Cours et travaux
Manuel Schotté

La construction du « talent »

Sociologie de la domination des coureurs marocains

Description

Comment expliquer le succès international incontesté des coureurs kényans, éthiopiens et marocains depuis les années 1980 ? Là où les discours dominants voient l’expression d’un don inné, l’ouvrage démontre que ces performances exceptionnelles ont une genèse sociale. Il se concentre pour cela sur le cas du Maroc qui a fourni, avec des figures de proue comme Saïd Aouita et Hicham El Guerrouj, quantité d’athlètes de valeur mondiale.

Contrairement au « génie » artistique, le « talent » athlétique est mesurable. Il est possible, du fait de l’objectivation permanente dont les performances font l’objet, de reconstituer précisément l’évolution des différents coureurs et d’identifier, par comparaison, ce qui détermine le succès : celui-ci ne tient pas à une constitution biologique prétendument supérieure, mais à un ensemble de conditions dont seules des investigations mêlant travail d’archives, analyses quantitatives et observations participantes peuvent rendre compte.

En articulant données structurelles et ethnographiques, Manuel Schotté met en effet en évidence que la réussite est fonction d’un ensemble de dimensions qui, bien qu’apparemment extérieures à la carrière sportive, conditionnent son déroulement et son issue. Concevant la course à pied comme un laboratoire relatif à la fabrique du « talent », l’enquête montre que même une capacité apparemment aussi naturelle que celle qui consiste à courir plus vite est en réalité une construction sociale, contingente mais aux effets bien réels, dont on peut retracer la genèse.

L'avis des lecteurs

Agrandir la couverture
En librairie
ISBN : 978-2-912107-68-8
Parution : 1 janvier 2012
256 pages • 20 €
Sur le Web
Sur Amazon • 20 €